2007 concours Tours Pont de Sevres // INFOS

CONCOURS TOURS DU PONT DE SEVRES
association avec Agence ANMA - Nicolas Michelin
FAÇADES - HALL - TOURS
92100 Boulogne-Billancourt

ANNÉE 2007
Maître de l'Ouvrage : GE Real Estate

Surface façades : 29600 m²
Surface SHON : 80600 m²

Suite à l'étude que nous avions réalisée en 2006, et à d'autres paramètres d'ordres divers, General Electric prit la décision d'étoffer considérablement son programme de travaux et de lancer un concours associant Promoteurs, Entreprises et Architectes, auquel nous primes part, en association avec Nicolas Michelin et Associés et Eiffage immobilier.
L'ensemble « Tête du Pont de Sèvres », stratégiquement situé au débouché de l'une des principales voies d'accès à Paris, la nationale 118, possède de ce fait la valeur hautement symbolique de porte.

Cette remarquable localisation se voit encore renforcée par la proximité de la Seine, par celle de l'île Seguin et des vastes terrains de l'usine Renault qui, libérés, deviennent aujourd'hui le support exceptionnel à une réflexion urbaine faisant de ce secteur un lieu d'avenir, comme en témoigne l'étude conduite par la ville de Boulogne.
Consciente de ces enjeux et du caractère indéniablement vieilli de cet ensemble immobilier érigé au début des années 70, General Electric a jugé nécessaire d'entamer une réflexion visant à insuffler un esprit contemporain à ses édifices, qui leur permette de prendre place dans le vaste projet urbain en cours, et de retrouver un caractère contemporain.

Pour ce faire, General Electric, qui a puissamment participé par ses découvertes à l'avènement de la civilisation technologique que nous vivons, met en exergue l'importance qu'elle accorde au rapport qu'elle entend établir entre cadre construit et milieu naturel, tout particulièrement en terme énergétique.

Ce point de vue, qui émane d'une Entreprise iconique, dont les choix prennent valeur d'exemple, allié aux enjeux urbains en question ici, a présidé à notre recherche.

Pour schématiser ce projet aux facettes multiples, notre intervention peut se résumer en la mise en place d'un socle (lien avec la ville), en celles d'une assise végétalisée commune aux trois tours (couverture du socle prolongée au cœur des tours), d'un point focal central (le jardin), de façades « calibrées » en fonction des particularités du site (brise-soleil métalliques dont les lignes horizontales courbes effacent, dans un mouvement fluide, le caractère prismatique des volumes existants, en simplifiant ainsi la lecture), du hall d'accueil principal (hiérarchisation des flux), du complexe de conférences en façade ouest (autonomie de fonctionnement), de la distribution du restaurant inter entreprises sur l'ensemble du niveau rez de chaussée haut (convivialité), du réaménagement des plateaux de bureau (amélioration du confort et du cadre de vie), ainsi qu' en celle de la redéfinition des accès (lisibilité).

Ainsi, au programme particulièrement complexe, qui associe problématique urbaine, organisation fonctionnelle, approche environnementale, qualité d'usage, le présent projet apportait une réponse formelle cohérente et homogène. Chacun des termes, associé intimement l'un à l'autre, imprimait à l'ensemble « Pont de Sèvres », l'image de l'interdépendance essentielle entre technologie du 21ème siècle, lieu de vie et développement durable.