2006# bureaux Malesherbes // INFOS

Bureaux Malesherbes
189-193 Boulevard Malesherbes
75008 PARIS

ANNÉE 2006
Maître de l'Ouvrage : Unibail

Surface : 6700 m2
Montant des Travaux : 5.500.000 Euro // 820 euro/m²

Construit au début des années 1990, l'immeuble du 189 boulevard Malesherbes se caractérise par une organisation intérieure générale saine, adaptée à sa fonction.
Extérieurement, haut de neuf étages, il développe sur le boulevard une façade longue de 45 mètres, imposante, à la sobriété austère.

L'objet de l'intervention architecturale a consisté, d'une part, à, équiper l'ensemble des plateaux d'installations techniques modernes et évolutives à l'intérieur d'un plan général capable de répondre de manière aussi flexible que possible à des schémas d'aménagement intérieurs variés : ainsi chaque étage a t-il été équipé d'une nappe de faux plafonds métalliques homogène sur une trame de 675 x 675 disposée de part et d'autre d'une zone surbaissée qui abrite les organes techniques majeures et qui correspond à un couloir de distribution potentiel.

Le traitement du raccordement entre les faux plafonds et les façades a fait l'objet d'un soin particulier dont la construction géométrique a été déterminée de manière à obtenir la meilleure pénétration de la lumière naturelle à chaque étage. Dans le même but, plafonds et parois de façade ont été habillés d'une teinte blanche dont la clarté lumineuse et la neutralité favoriseront les aménagements futurs.

Seule, la paroi principale du noyau centrale a été revêtue d'une teinte profonde et chaude, "marron d'Indes", qui prend toute sa valeur, par contraste, sur ce fond blanc.
Les blocs sanitaires, à chaque étage, ont été totalement remaniés : leur aménagement a fait appel à des matériaux nobles et chaleureux : verre émaillé, céramique texturée dans la masse.

De la même façon, les habillages des ascenseurs ont été refaits : leur traitement prolonge celui du hall d'accueil : grès des Indes au sol, tôle micro perforée sur les parois.
L'intervention majeure a intéressée le hall d'accueil lui-même.

Sa façade préexistante a été déposée et remplacée par une façade innovante constituée de verres feuilletés entre lesquels une fine résille de bronze a été intégrée : ce dispositif a pour effet de créer un léger voile entre l'intérieur et l'extérieur, qui "dore" la lumière qui y pénètre ; il permet par ailleurs, d'insuffler à la façade principale un caractère contemporain en n'intervenant qu'en ce point stratégique : l'accueil.

L'entrée principale au hall a été déplacée ; située face à la nouvelle banque d'accueil, elle libère dorénavant une zone d'attente d'ample dimension, face aux ascenseurs.
Le double volume du hall a été remanié afin de lui conférer une homogénéité spatiale qu'il ne possédait pas.

La coursive qui le traverse, au premier étage, a été habillée de lames d'inox structuré poli miroir, qui, par les jeux de reflets, accentuent encore son ampleur. Le jardin a lui aussi été remanié afin d'en accentuer la profondeur.
Les arbres aux caractéristiques graphiques remarquables y ont été plantés : la souple élégance d'érables japonais se découpe sur un fond homogène de lauriers d'où émergent des conifères élancés.