1989 Centre International Branly // INFOS

CIB (CONCOURS QUAI BRANLY)

La valeur symbolique du programme, son ambition à mettre en place un vaste espace de dialogue et d’ouverture sur le monde contemporain demandaient à ce que leur formalisation exprime avec force la noblesse de ces intentions.

Le projet résulte de la synthèse des préoccupations suivantes :

- insuffler au projet un caractère emblématique,
- établir un dialogue avec les points forts du paysage urbain : Seine – Tour Eiffel – Trocadéro,
- magnifier le lieu du rassemblement,
- réaliser un outil fonctionnel.

Comme les autres édifices monumentaux qui jalonnent la Seine, le Centre de Conférences est conçu comme une entité distincte de son environnement proche et composé avec la Seine.
Il se compose de deux entités fonctionnelles mises en relation par un Atrium d’échelle urbaine.

La première entité regroupe dans une couronne semi-circulaire, qui délimite le vaste espace central, la totalité des bureaux et des salles annexes du programme.

La seconde, constituée de trois tours implantées librement dans l’espace ainsi délimité, abrite l’ensemble des salles de conférences.

Les halls d’accueil et les foyers se développent sur trois niveaux dans les espaces interstitiels engendrés par la confrontation entre tours et couronne.

L’enveloppe architecturale ainsi engendrée s’inscrit dans un volume simple, orienté vers la Seine, respectueux du gabarit parisien et de l’alignement sur le Quai Branly.

Cette simplicité formelle, renforcée par la création d’un parvis connectant étroitement l’équipement à la Seine, confère au Centre la monumentalité qui doit être la sienne.
La fluidité de la forme favorise l’ouverture du quartier vers le fleuve au travers d’un vaste jardin.

La transparence du volume, obtenue par le retournement de la façade vitrée en toiture, crée les conditions du dialogue avec la Ville : la présence de la Tour EIFFEL, qui devient un acteur omniprésent dans le paysage du centre, dynamise les visions.

Regard et objet du regard, le Centre de Conférences devient un symbole d’ouverture et de transparence.