1988 Concours Olympique Menuires // INFOS

OLYMPIQUE 2000 - 1988

Le Maître d’Ouvrage, la Caisse des Dépôts, avait pour objectif de créer un complexe résidentiel comportant résidences, commerces, équipements complétés par un hôtel : d’une surface totale de 45.000 m², ce programme ambitieux, devait être implanté sur un terrain de 3 hectares, conduisant à une densité élevée (COS = 1,5).

Situé à la cote 2000, le site surplombe la commune des Ménuires et fait face à la vallée.
Face au paysage grandiose que représente la montagne, il nous apparaissait qu’une forme architecturale simple et sobre, seule, pouvait donner corps à un tel programme.

Ces prémices établies, associées à la volonté du Maître d’Ouvrage de voir ce complexe doté d’une image forte, nous ont conduits à proposer un ensemble immobilier homogène disposé en couronne.

Cette disposition permet :
- de faire bénéficier toutes les résidences de l’ensoleillement et des vues sur la vallée.
- De générer une vaste place circulaire, clef de l’hospitalité offerte par Olympique 2000 à toutes sortes d’usagers collectifs, hiver comme été.
Située dans la zone de moindre pente, aboutissement des pistes, elle accueille naturellement les skieurs.
- De créer, par l’impact de la simplicité de sa forme, une forte et identifiable.

L’hôtel et les deux résidences, inscrits dans la même composition, forment une enceinte dont l’hôtel, légèrement décalé, forme la tête, marquant ainsi son autonomie.

L’aboutissement des télécabines s’effectue à l’articulation entre hôtel et résidences.
Les divers équipements forment l’assise de l’enceinte et le raccordement au terrain naturel : face au Sud, ouvrent leurs prolongements extérieurs (piscine, jardin des neiges).

Les parkings occupent l’espace compris entre la Place et le terrain naturel.

La sobriété des matériaux mis en œuvre, aluminium pour les façades, cuivre pour les toitures et verre affirment le caractère contemporain de l’ensemble.

La noblesse de ces matériaux et la fluidité de la forme générale permet d’insérer ce vaste complexe avec le respect dû à la beauté de la montagne.