2001# siege Unibail // INFOS

RESTRUCTURATION EX-SIEGE UNIBAIL
108 rue Richeluieu - Paris 2
ANNÉE 2001
Maître de l'Ouvrage : Unibail

Surface : 3800 m2
Montant des Travaux : 3.800.000 Euro

Situé en retrait de la rue Richelieu, le bâtiment est accessible à partir de cette dernière par une voie carrossable qui débouche sur une cour intérieure autour de laquelle se composent ses trois façades principales.
Les façades arrière s'organisent quant à elles, autour des trois côtés d'une cour étroite qui était entièrement couverte par une verrière.
Deux halls donnaient accès aux bâtiments situés de par et d'autre de la façade principale où la majestueuse porte d'entrée du XVIIème siècle était condamnée.
Composé de sept niveaux sur rez de chaussée, d'un niveau -1 abritant salles de conférences et locaux techniques et d'un niveau -2 de stationnement accessible par un monte-voiture, l'ensemble construit présentait un excellent état général.
Les deux corps de bâtiment en retour sur la cour principale avaient cependant pour inconvénient d'être recoupés par un mur de refend qui morcelait en deux espaces exigus leurs surfaces.
Des améliorations devaient être apportées sur le plan de la sécurité incendie et sur celui du confort, seul un étage étant doté de la climatisation.
L'intervention majeure a porté sur le déplacement du hall d'accueil, qui a retrouvé sa position centrale, en articulation des trois corps de bâtiments.
La porte principale a retrouvé son rôle, donnant accès à un vestibule où la suppression d'une mezzanine a permis de mettre à jour une fresque peinte en plafond, d'une belle fraîcheur, contemporaine de la construction.
La verrière qui recouvrait la cour arrière a été supprimée et remplacée par un jardin central et deux salles de réunions latérales dont la couverture a permis de mettre en place deux terrasses accessibles à partir du premier étage.
Le jardin de petite taille, a fait l'objet d'une grande attention : les parois vitrées qui en délimitent les quatre côtés ont été traitées de diverses manières pour en accentuer l'ampleur (sérigraphies en réserve, argenture, dépoli…).
Les végétaux qui habitent cet espace ont été retenus en fonction de leurs qualités sculpturales, de leur croissance lente, du caractère persistant ou coloré de leur feuillage.
L'ensemble des étages a été rénové, la climatisation installée, les sanitaires reconfigurées, les escaliers protégés, une terrasse technique située au dernier étage supprimée et remplacée par une surface de bureaux.

La cour principale a été reconfigurée de manière à mette en valeur la porte principale et à isoler les bureaux du rez de chaussée des regards : un banc continu semi circulaire, réalisé en béton autoplaçant teinté, détermine un espace central intérieur et un jardin à l'extérieur de sa courbe qui, planté de camélias aux fleurs pourpres s'harmonisent avec le rouge profond de la porte centrale.